Menü Menü
1 2 3 4 5 6 7

Communiqué de presse

Les cantons alpins disent oui à la loi sur le CO2

Le changement climatique posera d’énormes défis aux régions de montagne. La limite inférieure du pergélisol qui se déplace en altitude et l’augmentation des dangers naturels n’en sont que quelques exemples. Cette évolution ne peut être stoppée immédiatement et les régions de montagne sont donc contraintes de s’adapter aux changements de la situation. Le fonds pour le climat prévu dans la nouvelle loi sur le CO2 soutient ces mesures d’adaptation.

La Confédération n’a pas accompli sa mission

La Conférence gouvernementale des cantons alpins (CGCA) n’est pas satisfaite de l’analyse des effets de la loi fédérale sur les résidences secondaires (LRS) présentée aujourd’hui par le Conseil fédéral. Ce dernier avait l’opportunité, avec cette analyse, de soumettre des propositions pour résoudre des problèmes connus, sans pour autant porter atteinte à l’objectif de protection de la LRS. Par ailleurs, le processus d’analyse des effets a pris trop de temps.

Le Conseil fédéral doit prendre position sur la résolution des conflits d’intérêts

Selon les Perspectives énergétiques 2050+ et la stratégie climatique à long terme du Conseil fédéral, la Suisse ne devrait plus produire de gaz à effet de serre à l’horizon 2050 (objectif zéro émission nette d’ici à 2050). Pour atteindre cet objectif, un fort développement de la production d’électricité issue de la force hydraulique et du photovoltaïque est indispensable. Mais cela créera des conflits d’intérêts dans le domaine de l’environnement. Pour résoudre ces conflits, le Conseil fédéral doit maintenant présenter des solutions concrètes dans le Message relatif à la « Loi fédérale pour un approvisionnement en électricité sûr reposant sur des énergies renouvelables ».

Le maintien des centrales hydro-électriques est menacé, mais elles sont absolument indispensables pour atteindre les objectifs climatiques

La conférence gouvernementale des cantons alpins (CGCA) a pris connaissance des perspectives énergétiques 2050+ de l’Office fédéral de l’énergie, publiées récemment. Celles-ci montrent des chemins possibles pour un avenir énergétique renouvelable et climatiquement neutre. Tous les scénarios partent du principe que pour atteindre les objectifs climatiques, les besoins d’électricité vont croître de manière marquée d’ici 2050. L’électricité deviendra un agent énergétique central. Par conséquent, la production d’électricité indigène et renouvelable doit être massivement développée. La CGCA constate avec satisfaction que la force hydraulique va rester le type de production d’électricité renouvelable le plus important de Suisse en 2050, avec 45 TWh, représentant 53% de la production brute. Pour atteindre ce but, il faut prêter attention en priorité au maintien de la production hydro-électrique existante de 39 TWh. D’ici 2050, les concessions en cours seront en grande partie arrivées à échéance. Afin que de nouvelles concessions soient octroyées et que les centrales existantes continuent à être exploitées, la Confédération doit garantir une sécurité pour les investissements.

1 2 4